jump to navigation

IV – Evaluation, validation de l’information et formation

Quelle place pour la formation à l’évaluation de l’information ? [résumé] [présentation] [texte de l’intervention]
Intervenante :
Claire Panijel, conservatrice générale des bibliothèques, URFIST de Paris

Formation des étudiants de licence à l’université Sorbonne nouvelle – Paris 3 [texte de l’intervention]
Claire Nacher, professeure agrégée, Université Paris 3 Sorbonne Nouvelle

Quelle formation à l’évaluation ? [résumé] [présentation] [texte de l’intervention]
Intervenant : Alexandre Serres, maître de conférences en sciences de l’information et de la communication, URFIST de Rennes

Formation des élèves, formation des enseignants dans l’enseignement scolaire [texte de l’intervention]
Françoise Chapron, maître de conférences en sciences de l’éducation, IUFM de Rouen

Quelle évaluation des ressources pédagogiques ? [résumé] [présentation] [texte de l’intervention]
Intervenante : Elisabeth Noël, conservatrice des bibliothèques, FORMIST

_____

Les nouvelles modalités de circulation de l’information posent, de manière cruciale, la question de la formation à l’évaluation des sources et documents. Sauf à postuler une autonomie de jugement naturelle chez les élèves et les étudiants, aucun enseignant ne peut se désintéresser de cette question, dont la prise de conscience dans notre système éducatif reste encore balbutiante.

La première intervention (Claire Panijel) cherchera à situer les enjeux, l’importance et la place de l’éducation à l’information, définie comme une culture générale indispensable aux citoyens de la « société de l’information » et comme un ensemble de savoirs pratiques et théoriques sur l’information-documentation, dont la maîtrise dépend du domaine ou du champ disciplinaire concerné. La responsabilité de ces formations reste indéterminée, l’évaluation de l’information relevant en effet autant des enseignants de toutes disciplines que des bibliothécaires et documentalistes. Comment tracer la ligne de partage ? Et comment penser une formation cohérente, pouvant assurer l’articulation secondaire-supérieur ?

L’un des éléments de réponse à ces questions passe par la réflexion sur les contenus de formation, qui fera l’objet de la deuxième intervention (Alexandre Serres). Si la capacité à évaluer une ressource sur le web mobilise des connaissances et des savoir-faire disciplinaires, quels seraient les contenus spécifiquement « info-documentaires », permettant de construire une formation, organisée et progressive, à l’évaluation de l’information ? Quelles seraient les compétences visées, les notions-clé à maîtriser, les savoirs informationnels à connaître ? La réflexion sur les contenus se doit également d’identifier quelques illusions technicistes et les visions réductrices de l’évaluation de l’information, souvent limitée à un ensemble de trucs et astuces documentaires. Et si la formation à l’évaluation de l’information était au cœur de la culture informationnelle?

Enfin, former à l’évaluation implique d’évaluer les ressources pour la formation : la double question de l’évaluation et de l’indexation des ressources pédagogiques en ligne fera l’objet de la troisième intervention (Elisabeth Noël). Selon quels critères, quelle méthodologie, avec quels acteurs… évaluer des cours en ligne, des supports d’auto-formation, des tutoriels documentaires ? Quelles sont les normes de description et d’indexation des ressources pédagogiques ?

Commentaires»

No comments yet — be the first.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :