jump to navigation

Mises en ligne 9 février 2007

Posted by MRG in Broudoux, Durand-Barthez, Endrizzi, Ertzscheid, Noel, Panijel, Serrres.
1 comment so far

… des supports de présentations d’Evelyne Broudoux, de Manuel Durand-Barthez, de Laure Endrizzi, d’Olivier Ertzscheid, d’Elisabeth Noël, de Claire Panijel et d’Alexandre Serres;

et des textes des interventions d’Elisabeth Noël, de Claire Panijel et d’Alexandre Serres.

D’autres mises en ligne sont à venir.

Le site a été remanié « post journée » et l’accès se fait désormais par le blogue. Une nouvelle page, « les interventions » (voir onglet), regroupe les mises en ligne.

Publicités

Intervention d’Alexandre Serres: résumé 14 décembre 2006

Posted by MRG in formation, intervenants, Serrres.
1 comment so far

La formation à l’évaluation de l’information: une didactique à construire au cœur de la culture informationnelle

La formation des usagers à l’évaluation de l’information sur Internet est un point nodal des contradictions et des nouveaux défis de « l’information literacy » : d’un côté, de plus en plus de formateurs et d’enseignants en perçoivent la nécessité sinon l’urgence, devant les dangers croissants des info-pollutions en tous genres, devant les « mésusages » problématiques des jeunes générations (généralisation du copier-coller, absence de vérification des sources, etc.) ; d’un autre côté, cette thématique de formation semble filer entre les doigts dès que l’on veut la saisir. Car elle pose de manière particulièrement cruciale deux questions centrales et récurrentes : qui et quoi. Autrement dit, quels contenus pour quels acteurs ? Nous tâcherons de répondre à cette question en examinant sur quels contenus didactiques pourrait se fonder une formation cohérente, organisée et progressive, à l’évaluation de l’information.
Mais le projet d’une formation des élèves et des étudiants à l’évaluation de l’information sur Internet soulève de nombreux défis (éducatifs, épistémiques, didactiques, pédagogiques, institutionnels…), dont il importe avant tout de prendre la mesure. Après un rapide tour d’horizon de ces obstacles et difficultés, nous tâcherons de développer les quatre dimensions de cette formation, qui devraient, selon nous, constituer les quatre piliers pour une élaboration des contenus : la dimension citoyenne et critique, la démarche méthodologique, la dimension de la didactique informationnelle et enfin la part technique. Notre propos cherchera à montrer que la question de l’évaluation de l’information pourrait être au centre de cette culture informationnelle en émergence.

Moteurs de recherche et maîtrise de l’information : faut-il former à Google et comment ? / Alexandre Serres (2006) 27 novembre 2006

Posted by MRG in formation, Serrres.
add a comment

http://archivesic.ccsd.cnrs.fr/sic_00001730

Certains paradoxes, largement connus, de la recherche d’information sur Internet doivent être rappelés en toile de fond de la question posée : la diffusion dans le grand public de savoirs et de compétences jusqu’alors réservées aux professionnels, la simplicité d’utilisation des moteurs de recherche, devenues des « boîtes noires auto-simplifiantes », l’ignorance assez largement partagée des notions et des principes de la recherche d’information, ainsi que la méconnaissance du fonctionnement des outils. D’où cette triple question ouverte : une formation aux outils de recherche est-elle vraiment nécessaire ? Est-elle réellement utile ? Est-elle seulement possible ? Vouloir y répondre implique au préalable d’identifier et de lever les principales objections à une formation des usagers et de pointer quelques uns des enjeux en cause.

Evaluation de l’information : le défi de la formation / Alexandre Serres (2005) 27 novembre 2006

Posted by MRG in évaluation, formation, intervenants, Serrres.
add a comment

http://archivesic.ccsd.cnrs.fr/sic_00108434 

La formation des usagers tarde encore à prendre toute la mesure des mutations et des enjeux induits par Internet sur les pratiques documentaires. Privilégiant l’utilisation maîtrisée de la bibliothèque, des catalogues et des bases de données, les formations méthodologiques sont loin de donner toute sa place à une question pourtant cruciale : celle de la capacité des usagers à identifier et à évaluer l’information, trouvée au hasard des recherches sur Internet. Il est vrai qu’il s’agit d’un problème assez nouveau, difficile à appréhender, échappant aux règles habituelles de l’univers documentaire familier des bibliothécaires. De plus, ce domaine est sans titulaire attitré : à qui revient la charge de former les étudiants et les usagers à l’évaluation de l’information ? Aux enseignants ou aux bibliothécaires ? Ou aux deux à la fois ? La question n’est pas tranchée. Dans le chantier pédagogique en plein essor de la maîtrise de l’information, constitué d’une multiplicité de thématiques plus ou moins bien définies, celle de l’évaluation de l’information apparaît ainsi comme l’une des plus difficiles à délimiter, si on la compare par exemple à la formation aux outils de recherche ou aux bases de données. Nous tâcherons de montrer que cette complexité, inhérente à l’évaluation de l’information, peut être une chance pour un projet de formation. Pourquoi et comment former ? Dans un premier temps, nous montrerons la nécessité, voire l’urgence d’une véritable formation des étudiants, mais aussi sa difficulté. Nous tâcherons ensuite, à partir de notre propre expérience de formateur, d’indiquer quelques pistes de réflexion et quelques propositions sur les objectifs et les contenus d’une telle formation.